Aujourd’hui, je vais vous parler d’un symptôme assez fréquent chez les petits : la constipation ! On a vite tendance à comparer avec soi-même, nous les adultes, et à tord, car notre organisme ne fonctionne pas de la même façon, ni au même rythme.

La constipation de bébé, qu’est-ce que c’est ?

Chez l’enfant, on parle de constipation lorsqu’il y a une diminution de la fréquence des selles. Ces selles sont alors dures, douloureuses et demandent parfois un effort pour l’expulsion.

Avant 1 an, le nombre normal de selles est de 1 à 7 par jour, cela dépend de l’alimentation de l’enfant. Par la suite, le nombre se réduit à 1 à 2 selles par jour vers 2 ans. On va donc parler  de constipation pour moins d’une selle par jour pour un bébé de moins d’un an, mois de 1 selle tous les 2-3 jours jusqu’à 4 ans. Le tout accompagné de douleurs, et selon la fréquence propre de l’enfant.

Chez le bébé, la défécation est un réflexe qui apparaît lors des prises alimentaires. Par conséquence, quand on réduit les repas de bébé avec la mise en place de la diversification alimentaire, le nombre de selles diminue, ce qui est normal. Autour de 2 ans, la défécation peut être contrôlée, c’est le moment de l’apprentissage de la propreté.

La constipation peut provenir de différents facteurs : un changement d’alimentation, la prise de médicaments, la déshydratation, une maladie infectieuse… la constipation peut même être psychogène. Il ne faut pas hésiter à parler à son médecin !

Quelle alimentation pour le bébé constipé ?

Il est tout d’abord important de penser à bien hydrater votre bébé : allaitement maternel, lait artificiel, eau. D’ailleurs, faites bien attention si vous utilisez du lait en poudre de ne pas vous tromper dans la dilution (1 mesure de poudre de lait pour 30 ml d’eau). Si votre bébé n’a pas encore débuté la diversification alimentaire, consulter votre médecin. Il pourra vous conseiller d’utiliser un lait artificiel qui améliore le transit ou une eau plus riche en magnésium, comme la Volvic ou Mont Roucous voir même l’Hépar, mais ne le faite pas sans son avis.

Pour les bébés diversifiés :

  • veillez toujours à une bonne hydratation. Sur avis médical, vous pourrez être amené à utiliser un lait spécifique ou une eau riche en magnésium.
  • prendre les repas à heures régulières
  • consommer suffisamment de fruits et légumes selon les capacités et l’âge de votre enfant
    • crus et entier : les fibres sont alors plus efficaces
    • mixés si besoin
    • favorisez la consommation des légumes et fruits qui « accélèrent le transit » : les « verts » comme les épinards, courgettes, haricots, laitue, le poireau… et au niveau des fruits, pensez au pruneau dans les compotes mais aussi au kiwi, fraises, framboises, prunes, rhubarbe…
  • Éventuellement, utilisez des céréales complètes, mais en toute petite quantité et après 12 mois (1 cuillère à café dans la purée de légumes) car si elles aident à améliorer le transit, elles donnent aussi des gazs…
  • Ne faites pas l’impasse sur les matières grasses ! Une cuillère à café à chaque repas solide.
  • Si bébé marche, baladez-vous avec lui ! Et sinon, vous pouvez lui masser doucement le ventre et faites le « pédaler » doucement. C’est aussi un bon remède contre la constipation !
  • Limiter certains aliments : riz blanc, pain blanc, pomme de terre, pâtes, semoules, carotte, produits sucrés (bien que normalement cela devrait déjà être très limité à cet âge, éviter : boissons sucrées, pâtisseries, confiseries, chocolats, biscuits…), banane, coing, myrtilles et cassis.

Les recettes qui peuvent aider :

N’oubliez pas : selles moins fréquentes et douleurs : allez consulter votre pédiatre ! Ne donnez pas de laxatifs sans avis médical…

1 commentaire

Laissez un commentaire :