Velouté de courge
Velouté de courge

Certains médecins ou parents souhaitent commencer la diversification dès 4 mois (pas de polémique là dessus, chacun fait ce qu’il veut, tant que c’est pour le bien de bébé !).

Ce qu’il faut savoir, et on s’en doute, c’est qu’à cet âge, le système digestif de bébé n’est pas encore au top ! On préférera donc commencer par des choses simples, sans ajout de rien, et surtout facile à digérer. Le lait reste l’aliment principal des repas de bébé, mais vous pouvez commencer à introduire quelques légumes et fruits, en petite quantité , selon le bon vouloir de bébé !

Et lorsqu’on cuisine pour bébé, c’est avec des produits frais, pourquoi pas BIO. On peut aussi cuisiner avec des légumes surgelés non cuisinés.

1. Les bouillons de légumes : certaines familles passent par cette étape pour faire découvrir de nouvelles saveurs à bébé. Pourquoi pas ! Personnellement, je n’ai jamais testé vu que j’ai toujours allaité mes enfants durant les 7 premiers mois minimum !

Les recettes : très simple ! Prenez une poignée de légume que vous avez préparé (haricot vert, laitue, carotte, citrouille, blanc de poireau), faites cuire dans 500ml à 1 litre d’eau, laisser mijoter tranquillement pendant au moins une heure. Récupérer le bouillon obtenu et ajouter au prorata les doses de lait que votre bébé consomme.

2. Les soupes de légumes

Là encore, commencer par un seul légume à la fois. Il n’est pas nécessaire d’ajouter de la pomme de terre dans un premier temps.

Recette de base : 100 gr de légumes à faire cuire de préférence à la vapeur pour conserver un max de vitamines. Mixer avec un peu d’eau de cuisson. Faire de petites portions que vous allez congeler (utiliser un bac à glaçon en silicone, faire des glaçons de légumes, couvrir de film alimentaire, congeler, démouler et mettre en sac congélation). Au départ, mettre un « cube de légume » dans le biberon de lait, puis 2 ou 3. En faisant ainsi, vous pourrez aussi mélanger les différentes saveurs lorsque bébé les aura déjà goûté individuellement.

3. Les purées de légumes

Idem que précédemment, le plus simple reste le meilleur pour faire découvrir de nouvelles saveurs : on choisi un légume facile à digérer, on cuit à la vapeur et on mixe avec un peu d’eau de cuisson (vous pouvez aussi faire vos petits glaçons!).

Quelques idées : Purée découverte du potiron, purée découverte de la carotte, etc. Sur le même modèle vous pouvez proposer à bébé des purées de haricots verts, épinards, courgettes sans pépin ni peau et blanc de poireaux.

4. Les compotes de fruits : sans sucres ajoutés of course ! En général, on commence les fruits 2 semaines après les légumes (là encore, votre médecin vous orientera peut-être autrement…suivez-le! ou pas!)

Même principe, on cuit à la vapeur et on mixe !

Les fruits à privilégier sont : la pomme, la poire, la banane et l’abricot.

Et soyons un peu gourmand -lorsque bébé a goûté le fruit individuellement- et proposons lui de petits desserts fruités : Compote de pomme à la cannelle, dessert de pomme au lait, compote de poire à la camomille, dessert de poire au lait

Et ensuite?

Lorsque bébé a déjà goûté à tous les aliments autorisés, vous allez pouvoir proposer d’autres légumes et fruits, et même les mélanger entre eux. Soyez imaginatif en restant simple, et tout se passera bien !

Viendra ensuite l’introduction d’aliments d’autres groupes nutritionnels (les viandes, poisson, œufs, céréales, etc!) mais chaque chose en son temps !

rutbaga douceur courge

8 commentaires

  1. Bonjour, je découvre votre blog car en plein diversification pour mon bébé, les liens vers les compotes au lait ne sont plus actifs, est ce normal? Bébé est allaité exclusivement mis à part les fruits et légumes intriduits, ça me questionne les compotes au lait, au lait de quoi?? de vache???

    • Bonjour Hélène,

      Les liens ont été remis à jour 😉
      Pour les compotes au lait, j’utilise du lait infantile en poudre afin de donner un côté plus doux et crémeux. Ce sont des recettes à faire occasionnellement (ou pour les bébés qui refusent les biberons de lait !). Bien évidemment, comme vous allaitez, il vous serait plus difficile de réaliser cette recette, bien qu’au moment du mixage des fruits vous pourriez ajouter un peu de votre lait si la texture le permet !

      belle journée,
      isabelle

Laissez un commentaire :