Bonjour à tous,

Aujourd’hui (et demain!), je vais vous proposer une interview en deux temps ! En effet, il y a quelques mois, j’avais posé des questions à Alexia sur sa façon d’envisager la diversification de sa fille, Petite Fleur, 5 mois et demi. C’est donc cette partie-là que vous lirez aujourd’hui.
Demain, Alexia nous racontera les péripéties auxquelles elle a dû faire face lors de l’introduction des aliments dans l’alimentation de sa fille.

Bonjour, je suis ravie de t’accueillir sur mon blog pour cette interview. Peux-tu te présenter, ainsi que ta famille, à mes lecteurs?

Bonjour, merci de m’accueillir sur ton blog. Je me prénomme Alexia, alias Mummy Addict dans la blogosphère et sur le web. J’ai 30 ans, je suis mariée, et maman comblée de Princesse T, Petit M et Petite Fleur, respectivement âgés de 6 ans, 2 ans et 5 mois et demi pour la dernière (plus proche des 6 mois que des 5, mais je ne me résous pas à la faire grandir ;-))

Depuis quelques temps déjà, je partage mon quotidien et nos tribulations sur mon blog Mummy Addict & Co. Ayant des enfants d’âge très différent, je vis des étapes particulières avec chacun et je partage mes ressentis et mes avis sur le blog. En ce moment, je suis en plein questionnement sur l’apprentissage de la propreté pour Petit M et la diversification alimentaire de Petite Fleur. Vaste programme mais j’avoue, sur lequel je freine un peu … 😉

Tu n’as pas encore commencé la diversification alimentaire de Petite Fleur (5 mois 1/2). As-tu décidé d’une date pour commencer ? 

Comme je l’ai dit plus haut, elle va bientôt avoir 6 mois et je sais que par rapport à mes 2 ainés, je suis en retard !! 😉 Pour Princesse T et Petit M, j’ai commencé à 4 mois, sans difficultés majeures. Je ne sais pas si c’est l’effet « petite dernière », mais je ralentis ma démarche, profitant de l’excuse des vacances et des vadrouilles en tout genre pour ne pas m’y mettre. Néanmoins, je me suis fixée comme date butoir le jour de ses 6 mois soit le 21 Août prochain au plus tard pour commencer.

Tu m’as dit que tu « trainais un peu » à la mise en route de la diversification alimentaire de ta fille, pourquoi? Qu’est ce qui te freine ainsi ?

J’avoue que plusieurs choses me freinent. D’abord, il y a eu les vacances. Nous sommes partis tous les 5 et je ne me sentais pas de commencer cela hors de la maison. Je souhaite que nous soyons posé et que nous ayons repris un rythme régulier au quotidien pour débuter la diversification de Petite Fleur. Je repars quelques temps chez mes parents et les allers-retours se termineront le 17 août.

Puis, je pense que tout simplement, il s’agit de mon dernier lutin et que même si j’adore la voir grandir, je n’ai pas envie d’aller trop vite et de « supprimer » un de ces temps de biberon, qui sont un partage et un moment de tendresse que j’adore !! Nous avons mis du temps à trouver le bon lait (régurgitations et bébé goulue) et maintenant qu’elle le supporte très bien, je n’ai pas trop envie de bousculer cet équilibre que nous avons eu du mal à trouver. Bon ok, puis c’est vrai, j’ai envie de profiter encore un peu plus de mon bébé avant qu’elle ne devienne trop autonome ! 😉

Ensuite, il y a également le discours de mon médecin traitant qui m’a signalé que la méthode avait (encore ?!) changée, notamment sur l’intégration des viandes et autres protéines. Il souhaite m’en parler pour m’informer dans un premier temps et pour m’accompagner dans cet apprentissage. J’ai toujours fais au feeling avec mes deux premiers, commençant par les légumes doux, ensuite l’intégration des viandes et du sucré. Du coup, je souhaite écouter ces conseils et les adapter avant de débuter cette dernière fois dans la diversification alimentaire.

Sais-tu comment tu vas débuter sa diversification ? Sur quoi te bases-tu ?

J’ai regardé un peu sur le net, dans mes bouquins et j’ai écouté mon médecin qui suit Petite Fleur. Je vais débuter par les légumes doux type carotte, courgette, choux fleur… Je me sers d’un bac à glaçons pour les premières proportions. Même si mon médecin me dit que les viandes s’intègrent plus vite qu’avant, je continue de penser qu’il est important de prendre le temps avec l’enfant de dissocier les saveurs afin de s’habituer à la cuillère et aux différents goûts proposés. Puis aussi au niveau intestinal, je veux être progressive dans ce changement d’alimentation et donc de transit.

Pour chacun de mes enfants, cela a été du fait maison et je compte continuer dans cette voie. Les petits pots du commerce restent occasionnels, surtout utilisés lorsque nous sommes en ballade. J’alternerai entre légumes bio surgelés et produits frais selon les étals de mon marché.

Même si je prendrai en considération les conseils de mon médecin, je compte rester flexible sur les goûts et les besoins de Petite Fleur. De par mon expérience avec chacun des lutins, j’ai appris qu’il était impossible de les enfermer dans une méthode stricte et prédéterminée (en tout cas pour les miens). Le feeling et l’adaptation à mon bébé restera ma principale ligne de conduite. Le 21 août approche, donc maintenant « y a plus qu’à » comme on dit … 😉

Merci Alexia pour tes réponses, nous nous retrouvons dans quelques semaines pour savoir comment les débuts de la diversification alimentaire de Petite Fleur S’est déroulée.
Et pour toi, Lecteur, c’est demain que tu pourras lire la suite de cette Interview ! Alors, à demain !

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.