Isabelle m’a invité sur son blog pour vous parler du reflux gastro œsophagien, plus communément appelé le RGO. Je suis rédactrice du blog d’actualité de la puériculture et du  jouet BoutdeZou. Je suis également l’auteure du site spécialisé Mon Bébé RGO et Moi.

J’ai accepté son invitation avec grand plaisir car cette pathologie est souvent mal connue et mal expliquée aux parents par les professionnels de santé. Les mamans se retrouvent avec des bébés qui pleurent toute la journée, des bébés qui se réveillent souvent la nuit et qui hurlent pendant les repas.

Si je peux aujourd’hui vous parler si bien du RGO, c’est parce que mes deux enfants en ont un. Il est à présent maîtrisé mais j’ai passé de dures années. Pour mon deuxième, le RGO a été identifié quand il était bébé et j’ai pu me documenter en lisant des études sur le sujet pour essayer de comprendre ce que les médecins me disaient, les traitements qu’ils me donnaient ou au contraire hésitaient à me donner.

Toutes ces recherches et  lectures, je les ai compilées pour créer un site d’information unique pour les parents : www.monbébérgoetmoi.fr. Un site objectif sur lequel je ne cache rien mais qui informe les parents sur la pathologie du RGO, les pathologies associées, les traitements possibles mais aussi le matériel adapté qui peut vous faciliter la vie avec votre enfant.

Qu’est-ce que le RGO?

Comme je l’explique sur www.monbébérgoetmoi.fr, le RGO peut se manifester de deux façons :

  • de manière externe : il s’agit du lait qui est rejeté par l’enfant  en quantité importante, le plus souvent après le repas.
  • de manière interne : il s’agit du liquide acide qui remonte de l’estomac jusqu’à l’œsophage

Un bébé qui a un RGO externe peut  souffrir d’un RGO interne également.

Pourquoi le liquide acide remonte de l’estomac?

Après le repas, le sphincter qui est un muscle, se referme et empêche le liquide acide de sortir de l’estomac. Dans le cas d’un bébé RGO, le sphincter ne se referme pas et laisse donc remonter le liquide acide jusqu’à l’œsophage.
Le RGO peut être aussi occasionné par une malformation de l’œsophage : une hernie hiatale (pour résumer simplement, il s’agit du gonflement de l’œsophage qui rentre dans l’estomac.

Pourquoi le RGO fait souffrir bébé?

Le liquide acide remonte de l’estomac et va dans l’œsophage. La paroi de l’estomac est faite pour résister à l’acidité qui est un phénomène naturel. En revanche, l’œsophage ne peut supporter cette acidité et c’est ce qui cause la douleur de l’enfant. Plus d’infos ICI 

Les signes d’un RGO grave

Le RGO est considéré comme grave quand les remontées acides ont des conséquences sur votre bébé ou enfant. Ces conséquences se traduisent par le développement d’autres pathologies ayant pour conséquence, la souffrance de l’enfant. On peut citer des pathologies pulmonaires à répétition ; des pathologies ORL ; des œsophagites ; des laryngites… En savoir plus

Les pathologies associées au RGO

Parfois le RGO est provoqué par une allergie, la plus fréquente étant l’allergie aux protéines de lait de vache (avec IGE positifs ou non) . Il suffit alors de modifier l’alimentation du bébé avec avis médical pour un lait avec des protéines de lait de vaches fragmentées ou à base de lait de riz. En savoir plus ICI

Quels sont les traitements du RGO?

Le premier traitement du RGO consiste à épaissir le lait que prend votre bébé : il existe des formules épaissies directement (AR – anti régurgitations) et des épaississants à ajouter en complément (Gallia Gumilk par exemple).

Le traitement en cas de reflux provoqué par une allergie aux protéines de lait de vache sera de remplacer le lait maternisé à base de lait de vache par un lait maternisé sans PLV (Nutramigen AA, Modilac Riz par exemple).
Si la modification de l’alimentation ne suffit pas, votre médecin prescrira de manière empirique et par étapes les traitements suivants :

  • un pansement pour protéger l’œsophage (le Gaviscon): son principe est de flotter au-dessus du liquide gastrique. En cas de reflux, le gel remonte en premier dans l’œsophage et le protège des brûlures.
  • un pansement gastrique pour protéger la paroi intestinale des inflammations (le gel de Polysilane).
  • un inhibiteur de la pompe à protons pour réduire la sécrétion d’acide dans l’estomac. Ils ont un effet durable ( Il s’agit par exemple de l’Inexium, du Mopral ou de l’Oméoprazole générique).

Vivre avec un bébé RGO

C’est à savoir, la position cocon est insupportable pour les bébés RGO en règle générale car il y a toujours des exceptions. Il y a donc un certain nombre d’articles de puériculture dans lesquels bébé sera confortables et d’autres dans lequel il sera en souffrance. Sont pointés du doigt les transats dans lesquels bébé s’enfonce ou est placé en boule, certaines coques ou sièges auto, certains hamac de poussettes également. Privilégiez un berceau qui peut s’incliner à un berceau fixe.
Vous pouvez retrouver une liste complète de petits gestes qui vous aideront au quotidien ICI et ICI.

En savoir plus sur le RGO

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter le site que j’ai créé afin de fournir aux parents dont les enfants souffrent de RGO, une information complète sur le sujet et qu’ils puissent mieux comprendre la pathologie de leur enfant. Je fais communique sur les actualités et rédige des billets thématiques liés au RGO sur mon blog.

Merci Isabelle pour ton invitation !

Est-ce qu’il y a des mamans de bébés ou d’enfants RGO par ici ?
Quelles difficultés rencontrez-vous ?

6 commentaires

  1. Mille mercis pour ce témoignage je vais de suite découvrir votre site! Bébé rgo aussi détecte 1selaines après sa naissance et sous gaviscon et inexium!
    Cela va mieux avec la diversification alimentaire mais nous attendons tellement qu il puisse s en passer!!

  2. J’ai mis 6 mois à me faire entendre des médecins
    . « Mais non il ne regurgite pas ce n’est pas du RGO ». L’inexium aura agi à ses 9 mois…. difficile de voir souffrir son loulou. Sans parler effectivement des repas et nuits très compliqués pour tout le monde. Belle idée que ce site !

  3. Bonjour à toutes les deux, Je trouve inadmissible que le RGO soit minimisé à ce point, comme si on souhaitait, en tant que parent, que son enfant soit malade. Mon site veut réhabiliter le parent de l’enfant RGO (souvent la mère hein) qui n’est pas un hypocondriaque mal dans sa peau et stressé mais un parent qui souffre avec son enfant de ne pas être écouté ni pris en charge. Je veux prouver que donner l’info au parent ne fera que renforcer la compréhension de la pathologie et que l’association du parent au diagnostique réel et non sous-estimé comme souvent, n’en sera que bénéfique.

  4. Tres bonne initiative de votre part. Avis au personnel medical, non le reflux ne peut pas etre qualifié de petit desagrement, ni de simples regurgitations. Il est dommage de devoir le vivre pour enfin comprendre que c’est une pathologie serieuse. Marre des sempiternels «un bebe ca pleure», «ca passera avec l’age», ou encore le condescendant «c’est votre premier?». Il devrait y avoir un dispositif de l’etat qui permette aux mamans de bebes RGO d’avoir une aide quotidienne, afin qu’elle puisse au moins dormir 1h par 24h. Reveillez vous, chers soignants specialises dans la petite enfance…

  5. Et l’allaitement dans tout ça ? Le lait de sa mère est le MEILLEUR lait au monde pour un bébé, d’autant plus s’il est RGO ! 2 ans de RGO et d’allergies aux protéines de lait de vache et de gluten, et donc 1,5 ans d’allaitement et d’évictions, et à peu près autant de temps que le RGO est maîtrisé ! Les laits en poudre étant quand mêmes à 95% composés de lait de vache, si le RGO est d’origine allergique, ça signifie qu’on persiste à donner un allergène à un bébé qui y est allergique …

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.