pépin école 2 ans - bergamote familyIl y a quelques mois de cela, j’étais toute heureuse d’avoir une place à l’école pour Pépin, 2 ans. Je cherchais un moyen de le sociabiliser, et au moment même où je prenais les renseignements pour obtenir une place en halte-garderie, l’école a ouvert des places pour les moins de 3 ans.

J’ai sauté sur l’occasion pour deux raisons (autres que le bien-être de mon fils, qui reste la raison principale). La première, c’est pour le côté pratique. Inutile de courir toute la ville, ma fille étant en primaire et les deux écoles sont accolées. La seconde raison, c’est le coût bien sûr, l’école est gratuite. J’avais apprécié ma rencontre avec la directrice, qui annonçait une rentrée « à la carte », sans trop bousculer l’enfant, en adaptant le nombre de jours par semaine voir même d’heure par jour selon la fatigue de ce dernier.

Je savais pertinemment bien que l’entrée à l’école (plutôt que la halte garderie) était synonyme d’autonomie. Mon enfant devait être autonome pour certains gestes : mettre son manteau, enfiler ses chaussures… et qu’il apprendrait tout un tas de belles choses à l’école : la vie avec les autres, être en groupe, faire de nombreuses activités…

Je savais aussi que la propreté était importante, voir primordiale. C’est de là que les soucis sont arrivés.

L’échec en septembre

Pépin aura fait 3 demies-journées d’école. Et on a arrêté. Enfin reporté.

Alors qu’à la maison, même si la propreté n’était pas acquise à 100%, les accidents sur une matinée restaient rares. A l’école, il refusait de s’asseoir sur les petites toilettes, même si c’était moi qui l’accompagnais (je l’y emmenais le matin avant de le laisser en classe). Il hurlait, avait peur. Le résultat : 4 pipis dans le slip dans la matinée. La maîtresse et l’atsem te font bien comprendre que son accueil est compromis. On te dit qu' »il n’est pas prêt ». Mais pas prêt à quoi ? A la vie en collectivité ? Non puisque tout se passe bien, qu’il s’intègre au groupe.

J’ai beaucoup culpabilisé, j’ai vu ce report de rentrée comme un échec, me disant que je avais certainement loupé quelque chose lors de l’éducation à la propreté de mon fils.

On a décidé d’un commun accord de reporter la rentrée aux vacances de la Toussaint. Ne sentant toujours pas Pépin prêt et la propreté n’étant pas encore acquise à 100%, j’ai préféré opter pour une rentrée en janvier.

Janvier, le mois de la réussite ?

Il y a quelques jours, nous avons donc recommencé à le mettre à l’école. J’avoue, j’avais la peur au ventre, je m’excusais d’avance des éventuels accidents. Je partais plutôt négative, me disant que mon fils ne ferait que 2 jours d’école…

Mon fils, ravi d’aller à l’école, sac à dos rempli de doudou et de changes, affichait un sourire jusqu’aux oreilles. Le lundi, il a filé en classe, heureux. A midi, je suis allée le cherché, j’ai vu de suite qu’il avait été changé… mais non, il n’a pas fait pipi dans son pantalon, il n’a juste pas géré aux toilettes. Il a su se faire comprendre de l’équipe enseignante. Et c’est déjà bien. Il s’intègre bien avec les autres enfants, suit un peu près le groupe, il lui reste pas mal de règles de vie à apprendre, mais ça va venir, je suis confiante.

Après 3 matinées, c’est toujours un peu le soucis. Il ne met pas en place correctement son zizi quand il est aux toilettes, alors il faut le changer. On poursuit son éducation aussi à la maison.

Ce qui est impressionnant, c’est de voir comme il a grandi en 3 jours. Le matin, il ne veux plus de biberon, il veut faire comme sa soeur, avoir un bol et des céréales. Il retire sa couche de la nuit en disant « veux plus, ça pue ! ». Et plusieurs fois par jour il dit « non, moi Grand ! » avec toute la fierté qui va avec. Il est heureux d’avoir des copains, semble bien plus épanouis.

Et moi, ça me rend toute nostalgique…

pépin école 2 ans - bergamote family (2)

7 commentaires

  1. Je trouve cette histoire de propreté vraiment bizarre sachant qu’il vient pour des 1/2 journées, il n’y a même pas forcément besoin de changer les enfants qui viendraient avec une couche. Ici l’école commence l’année de tes 2 ans (ça a été 20 mois pour michoco !). Michoco était propre (même s’il y a eu des accidents), mais beaucoup d’enfants ont démarré en couches à la rentrée, et l’équipe des enseignantes a participé pour beaucoup à leur apprentissage de la propreté et voyant les autres faire, ça s’est fait tout en douceur, sans aucune pression, ni aucune crainte ni de la part des parents, ni ce celle des enfants ou des enseignants. Certains enfants sont propres mais moins matures, d’autres ne le sont pas mais plus avancés sur le langage ou la motricité, pourquoi faire de ce critère de propreté un pré-requis absolu dans la mesure où l’accueil de l’enfant ne se fait pas sur des journées complètes qui nécessitent multiples changes ?! dommage…
    En tout cas bonne seconde rentrée à Pépin, le fait qu’il ait envie d’y aller, c’est le plus important !

    • Parce que ce n’est tout simplement pas leur travail. Je suis bien placée pour savoir mon fils a fait sa rentrée en septembre il n’était pas propre et il n’allait que la matinée. À raison de 3 ou 4 pipis par semaine je remercie vraiment les atsem et la maitresse qui a accepté de patienter et de le laisser prendre ses marques. Résultat des courses dès le mois de novembre il ne faisait plus sur lui. Mais à raison de plusieurs pipis par jour et tout les jours c’est dommage mais je comprends qu’on reporte la rentrée d’un petit bout. Mine de rien ca doit être frustrant pour un enfant de se faire pipi dessus devant les copains le mien ca l’a beaucoup perturbé on voulait le retirer de l’école provisoirement pour te dire et c’est la maitresse qui a insisté pour le garder.

      • je comprends ce que tu dis et à uel point c’est difficle pour une maîtresse + 1 atsem de gérer x cas identiques dans la classe, mais pourquoi ne pas accepter qu’un enfant vienne en couches quelques mois si c’est pour des matinées, pur des enfants de 2 ans de surcroît ? Je suis contente que ton petit bout ait eu la chance d’être accompagné par une équipe qui a été patiente et qui a su lui donner confiance !

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.