009 copy

Il y a parfois des actes qui m’étonnent, m’agacent voir m’énervent. Parfois je reste devant une incompréhension… et alors je cherche des explications, sans pour autant trouver des réponses rationnelles.
Cela aurait pu rester un acte anodin, sans conséquences, mais non, ce n’est pas le cas.

On nous a volé nos tomates !

Hier, nous sous sommes rendu compte que tous nos pieds de tomates avaient été dévalisés. Les tomates mûres… plus aucune !
Au départ, Papa Bergamote pensait que je les avais cueillies, et de mon côté, je pensais que c’était lui… Comme ce n’était pas le cas, nous avons enquêté !

Notre premier suspect : notre poule rousse (il faut vraiment qu’un jour je vous parle de nos deux poules). Elle aime particulièrement s’évader de son enclos afin de grapiller quelques bouts de pelouse ou les fruits qui poussent ou sol ou sur les arbustes. Elle nous avait déjà volé des cerises, nos fraises et groseilles, et j’en passe ! Sauf que, notre poule aurait laissé des traces, elle n’aurait pas réalisé ce vol si proprement. Elle aurait forcément laisser des bouts de tomates au sol… Notre premier suspect est relâché (ou plutôt remis dans son poulailler!).

C’est certain : une personne est responsable. Elle est entrée dans notre jardin, est allée au potager et s’est servie.

Mais qui ?

Sérieusement, qui oserait piquer des tomates?

  • Un voisin bien intentionné qui n’avait pas vu que nous étions rentrés de vacances et aurait simplement souhaité éviter que les légumes ne pourrissent ? Cela aurait pu être possible, car nos voisins sont très sympathiques, ils récupèrent nos colis, nous rentrent notre poubelle, etc ! Sauf qu’on est rentré, et qu’ils le savent !
  • Des gamins ou ados qui passaient par là, et manquaient de tomates-cerises pour improviser un apéro ? Pourquoi pas, après tout, les jeunes ont parfois un comportement étrange !
  • Quelqu’un qui a des soucis financiers et avait besoin de nourrir sa famille?
  • Ou bien, comme on me l’a suggéré sur Instagram, une personne jalouse de mon blog et ma petite cuisine pour bébé, qui en volant mes tomates m’empêcherait de publier des recettes à base de ses légumes (ou fruits, choisissez…) ? Hypothèse plutôt rigolote qui me plait bien ! Un peu de légèreté, cela fait du bien.

Un acte pas si anodin que cela

Voler des tomates, c’est finalement un peu ridicule, pas de quoi appeler la gendarmerie (imaginez donc la scène : « Allo la gendarmerie, C’est Isabelle Bergamote, on m’a volé mes tomates ! Pouvez-vous venir enquêter? »).

Outre le fait que je devrais attendre que les tomates vertes passent au rouge, un vol reste un vol. mais surtout il y a eu effraction : on est rentré chez nous !!! Et c’est plus ce point qui m’inquiète : la SECURITE !
Je me dis que si on peut entrer dans mon jardin comme dans un moulin, il pourrait y avoir d’autres vols, plus important (SVP ne volez pas nos poules, ni la cabane des enfants…), et puis on pourrait tenter de rentrer dans la maison… et là, ça devient flippant !
Depuis que nous habitons là, nous avons changé des verrous et nous en avons déjà ajouté (je suis un brin angoissée, surtout quand il s’agit de la sécurité de ma famille, d’autant plus que papa Bergamote travaille le jour et la nuit et que par conséquent il m’arrive d’être la seule adulte à la maison quand il fait nuit…)

Enfin vous voyez le tableau : un acte quasi insignifiant peut entraîner de grands questionnements !

Ma famille est-elle en sécurité ? Je ne sais pas, et mieux vaut se protéger !
En attendant, je n’ai plus de tomates à manger…

003 copy

9 commentaires

  1. Ooooh je comprends trop ! Outre le fait que ce soit lamentable de venir se servir chez les gens, c’est vrai que ça fait peur. On se dit, et la prochaine, fois s’ils veulent rentrer chez moi ? Si mon mari ou moi les surprenons ? C’est difficile de ne pas s’inquiéter. Ton article est très bien écrit car on comprend bien que le souci n’est pas le vol en soi mais plutôt la violation de propriété (dans violation, il y a viol, et même si c’est un bien grand mot, ça veut bien dire ce que ça veut dire). C’est assez violent et ça fait flipper. Bon courage !

  2. Moi aussi ça me ferait flipper! J’espère que vs aurez le fin mot de cette histoire. Demande à tes voisins s’ils n’ont rien vu disparaitre chez eux… l’enquête est lancée!
    Et puis, comme je t’ai dit sur Instagram, sois vigilante aux chouettes recettes avec de bonne tomates qui fleurissent sur les blogs…;)

  3. Mince c’est pas cool ça … j’imagine que c’est stressant … mais je ne pense pas qu’un voleur de tomates puissent venir vous faire du mal. Sinon il faut mettre une caméra sur le jardin et mette un panneau « sous vidéo surveillance » 😉

  4. Fut un temps, dans le jardin de mes parents, il y avait du muguet visible de la rue. Une année la nuit du 30 avril au 1er mai, des gens sont entrés dans le jardin, ont piétiné toutes les fleurs de la plate-bande patiemment arrangée la veille par ma maman, et ont volé tout le muguet… Depuis, pour éviter le vandalisme (le muguet, on s’en fiche un peu), maman cueillait tout le muguet quelques jours avant le 1er mai… Et depuis, elle l’a replanté plus loin pour qu’on ne le voit plus… C’est triste d’en arriver là.
    Et niveau sécurité, je n’y avais pas trop réfléchi à l’époque, et puis le jardin est de l’autre côté de la rue, mais maintenant que j’ai un petit Poussin, je flipperais beaucoup plus.

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.