Avoir des poules en bordure de ville, c’est apporter une touche de campagne en plus. Dans notre quartier, nous sommes 4 familles à avoir un poulailler, la pratique se démocratise !

On me demande souvent ce que je donne à manger à mes poules tout au long de l’année, et c’est le sujet d’aujourd’hui sur le blog!

1. De l’herbe et des insectes

Nos poules ont accès libre à notre jardin. La seule partie barricadée est le potager. Elles profitent donc du gazon et des différents insectes qu’elles trouvent tout au long de la journée. C’est une bonne partie de leur alimentation, et surtout, elles prennent plaisir à gratter le sol, gambader, bronzer…

Elles profitent également de cette liberté pour manger quelques fruits comme des baies et les grains de raisins les plus bas.

J’envisage d’essayer de refaire pousser de l’herbe dans le parc du poulailler, mais c’est une opération compliquée car en général, les poules mangent les graines de gazon avant qu’elles soient germées et enracinées.

2. Grains et granulés

En animalerie, jardinerie ou auprès de céréaliers locaux, il est possible d’acheter des sacs d’aliments pour poules. On peut d’ailleurs y trouver du choix selon la race des poules, favoriser la ponte ou les défenses immunitaires, etc. L’offre s’est beaucoup développée pour les apprentis fermiers urbains.

L’hiver, je donne des formules complètes, souvent des granulés. Je sais qu’il y a tous les nutriments nécessaires dedans, cela a un côté rassurant pour la saison froide. Surtout qu’à cette période, nos poules sortent beaucoup moins, les journées sont plus courtes et les nuits froides.

L’été, c’est du grain! D’ailleurs ces dernières semaines, c’est même du grain bio qu’elles consomment avec plaisir. C’est un mélange de maïs concassé, orge, blé, dari roux, avoine, dari blanc, maïs, pois, maïs rond, lin, sarrasin, pois vert cassé, tournesol de chez Gasco. Ces céréales sont produites par des agriculteurs du Gers, en circuit court. Mes poulettes adorent et me font de très bons œufs presque bio eux aussi du coup (presque car nos restes de table ne sont pas forcément bio).

3. Nos déchets alimentaires

C’est un des avantages à avoir nos poules : on a réduit nos déchets alimentaires grâce à elles car elles consomment la plupart de nos épluchures de légumes et fruits (elles partagent avec le lapin et les cochons d’Inde). À force, on connaît les préférences alimentaires de chacune! On donne aussi certains de nos restes de table et une voisine me dépose régulièrement du pain dur que je propose en bouillie le plus souvent (froide l’été, chaude l’hiver avant la nuit).

Vous avez des poules? Quelle alimentation leur proposez-vous?

2 commentaires

  1. Bonsoir,

    Je donne systématiquement TOUS mes déchets alimentaires (y compris les os) à mes 5 poules qui ont un grand parc enherbé. Et chaque jour : du blé, accompagné de granulés « spécial poules pondeuses ».

    Beau dimanche !

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.