Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique sur mon blog, celle des interviews et témoignages. Le thème commun a cette rubrique est… l’alimentation des petits bouts, bien sûr ! Vous pourrez y lire des mamans (et peut-être même des papas!) qui nous expliquent comment ils s’y sont pris dans la diversification alimentaire de leur enfant, que l’enfant soit en bonne santé ou présente une pathologie plus ou moins gênante pour la mise en place de l’alimentation, que les parents soient adeptes du BIO, du fait maison ou des petits pots du commerce, etc ! L’allaitement maternel et/ou artificiel sera également abordé.

Pour cette première interview, j’invite Elodie, alias Mère à bout de nerfs, a partager son expérience et son vécu sur l’alimentation difficile de sa fille Kiara. Lorsque cette dernière a refusé en masse les purées, elle s’est tournée vers la DME : Diversification Menée par l’Enfant. Pour faire simple et court, la DME est une méthode de diversification où l’on présente à l’enfant des aliments en morceaux dès 6 mois, ceux-ci étant adaptés aux fonctions masticatoires de bébé (légumes cuits et fruits bien mûrs, coupés de manière à tenir dans la main). L’enfant est libre de découvrir l’aliment présenté, de le mettre en bouche, de l’écraser… En général, on commence en parallèle de l’allaitement maternel, chaque repas est donc complété par du lait. Petit à petit, l’enfant devient autonome et les quantités d’aliments augmentent jusqu’à faire de vrais repas, où le lait n’est plus donné en systématique le midi.
Cette méthode nécessite que l’enfant sache se tenir droit dans une chaise haute, que les parents restent vigilants et ne proposent pas d’aliments qui pourraient être dangereux (des noix, des cerises entières par exemple.
Vous trouverez une mine d’information sur ce site.

Voici l’interview d’Elodie :

1/ Présentes toi, ta famille, tes enfants ?

Comme tu l’as sûrement déjà compris, je m’appelle Elodie. A 31 ans, je suis mère de 4 enfants : Matteo 9 ans, Loanne 7 ans (pas encore mais 2 aout), Noah 3 ans (oui prmière rentrée scolaire en septembre :'( ) et Kiara qui aura 2 ans fin août.
À tout ça, tu rajoutes encore 2 grands enfants : mon homme et le chien ^^

2/ Pour tes premiers enfants, quel « chemin » de la diversification alimentaire as-tu choisi?

Pour Matteo, Loanne et Noah, je me suis jamais posé de question. Tous trois ont suivis la diversification alimentaire classique recommandée par les médecins : des petits pots et purées maison.   C’étaient des enfants sans soucis qui avaient bon appétit. 

A ce moment là, je n’avais encore jamais entendu parler de DME et donner autre chose que de la purée ne me traversait même pas l’esprit. Je me demande même si à ce moment-là je n’aurais pas trouver la DME stupide et dangereuse ^^.

3/ Pourquoi t’es-tu orientée vers la DME pour ta petite dernière?

Kiara est une enfant qui a toujours causé des soucis au niveau de l’alimentation.
Elle est née à 36 semaines  et déjà les 1er jours furent très difficiles au niveau des tétées puis de la prise de poids . Elle fut exclusivement allaitée jusqu’à ses 7 mois où la pédiatre m’a dit : »il serait peut être temps de lui donner des petits pots à cette enfant ! »

On a donc commencé la purée et les petits pots, mais nous nous sommes à nouveau heurtés à des problèmes : Kiara vomissait tout ce qui n était pas complètement liquide .

On n’avait pas le temps de passer 3 cuillères qu’elle se mettait à s’étouffer ou à vomir . J’ai tenté à plusieurs reprises en lui donnant du fait-maison, des petits pots de marques ou du discount … j’ai tout essayé … il n’y avait rien à faire. Elle n’acceptait que le liquide.

C’est de là que je me suis mise à chercher des conseils pour la faire manger ; elle ne pouvait pas prendre que du lait toute sa vie. Puis, je suis tombé sur la Diversification Menée par l’Enfant et je me suis dit pourquoi pas essayer !

4/ Comment t’es-tu renseignée sur la DME, ses avantages, sa mise en place ?

Après avoir trouvé la solution de la DME pour que Kiara mange quelque chose, je me suis donc orientée sur ces recherches… j’ai fouillé les forums parentaux, demandé conseil auprès de mamans ayant déjà tenté la DME, auprès de professionnels, j’ai demandé à mon ami Google… il en a des choses à dire lui aussi à ce sujet ^^ Je suis tombée sur plusieurs articles qui vantent ou non cette méthode . J’ai eu beaucoup de mal à savoir ce que je devais suivre ou non puis je me suis finalement lancée tout doucement.

baby-84686_640

5/ Concrètement comment s’est passé le début de la DME (âge, aliments introduits et sous quelle forme…) ?

Finalement, une fois que j’ai enfin décidé d’essayer la DME, Kiara avait presque 9 mois. Les articles que j’ai lu parlaient de DME dès 6 mois, j’ai eu peur que ce soit trop tard pour ma fille mais j’ai tenté avec ce que j’avais sous la main : une carotte. Ce jour-là je lui ai donné un bout cru pendant que je préparais le repas sans trop d’espoirs ;  je me rappelle l’avoir coupé un peu sous forme de frite assez grande pour qu’elle puisse la prendre entièrement en main et elle l’a tout de suite mis en bouche. Bon, elle ne l’avait pas croqué… juste tétouillé .. mais c’était une grande première. Un signe d’espoir après tout ces échecs de tentative à la cuillère.
J’ai introduis les aliments tout doucement comme sur les tableaux d’introduction classique, puisque ce n’est que la forme et la texture qui change.

Au fil des jours, elle a commencé à croquer des petits morceaux puis des plus gros.

La première fois qu’elle a eu un morceau un peu gros en bouche, j’ai commencé à paniquer : ma fille s’étouffait sous mes yeux à cause de la DME ; je commençais déjà à entendre les remontrances et avant même que je la sorte de la chaise-haute, elle avait su recracher le morceau…  

Le lendemain, j’ai hésité à poursuivre la DME. Cet incident m’avait vraiment retourné. En préparant, le repas Kiara a commencé à réclamer : je voulais vraiment pas lui redonner, j’étais encore dans la frayeur de la veille. Je préparais ma viande, j’allais faire revenir mes haricots dans le jus avec des oignons…  et en me retournant pour prendre mes haricots, je me suis aperçu que ma passoire avait disparue ! C’était Kiara qui avait réussi à l’attraper et elle était en train de me dégommer mes haricots, lol !

Au final, c’était comme si manger directement des morceaux sans passer par la purée et le mixé était quelque chose de naturel. Comme si elle avait toujours su croquer, mâcher ou recracher.
Les repas n’étaient plus un calvaire et elle prenait même un malin plaisir à venir piquer dès qu’elle me voyait préparer les repas !

6/ Et maintenant, comment l’alimentation de ta fille évolue?

Aujourd’hui Kiara va avoir 2 ans.
La purée est toujours aussi terrible, elle continue à s étouffer avec… je ne sais pas si ça lui passera un jour.

Mais en dehors de ça, le reste passe très bien. Elle mange de tout et commence à utiliser la cuillère toute seule . Il n y a que les yaourts que je lui donne pour ne pas en avoir de partout . Elle pique dans nos assiettes et goûte à tout. On n’a pas à s’inquiéter quand on va au restaurant … on sait qu’il suffira juste de lui couper en morceaux plus ou moins gros en fonction de ce que c’est.
Elle a quand même un peu de mal avec les viandes filandreuses ou trop sèches.

Mais globalement, elle mange de tout.

7/ Qu’en pense le médecin qui suit ta fille? As-tu eu des remarques positives ou négatives de la part d’autres professionnels de la santé, ou de proches ?

Elle est suivi par la PMI et par un généraliste.

La PMI m’a traité d’inconsciente, me disant que cette méthode était dangereuse, le risque d étouffement trop grand. Pour eux je mettais délibérément la vie de ma fille en danger. Mais ne la mettais-je pas aussi en danger en lui donnant de la purée tout en sachant qu’elle s’étouffait systématiquement avec ?
Mon généraliste lui a pris le temps d’écouter et de chercher avec moi . Il ne connaissait pas du tout . Pour lui la DME était dangereuse mais la purée aussi de toute évidence … il m’a conseillé de rester prudente et vigilante : purée ou morceaux, dans les deux cas, on ne laisse pas un enfant seul dans la chaise. Il voulait aussi savoir… on va dire qu’on lui a servis de cobayes, lol !

Pour la PMI, je ne leur ai plus jamais parler de DME et je me contentais de dire qu’elle mangeait très bien.
Le généraliste lui me demandait où on en était dès qu’il me croisait… pour lui, si Kiara avait du mal avec la purée et mangeait sans difficulté les morceaux, elle n’était sûrement pas la seule et ça pourrait sûrement aider d’autre parents.
Mes parents et beaux parents étaient épatés . Dans la rue, ils devenaient des distributeurs ambulants, juste pour montrer à leurs connaissances à quel point leur petite fille mangeait si bien ^^ 

baby-179373_640

8/ Maintenant que tu as plusieurs mois de recul, quels conseils souhaiterais-tu donner aux parents qui veulent se lancer dans la DME ?

Avant tout, je pense que si on souhaite commencer la DME, il faut partir confiant. Si on a la phobie de voir son enfant s’étouffer, je ne pense pas qu’il faut partir là-dessus, bien que le risque soit aussi réel avec de la purée !
La DME n’est pas si compliquée que ça y paraît… le rythme d’introduction des aliments est exactement le même que pour les petits pots, il faut juste être un peu plus à l’écoute de l’enfant et le laisser faire en commençant par donner des morceaux pas trop petits pour qu’il puisse les prendre en main facilement.

Ah, et faut pas être une maniaque de la propreté !

Merci Elodie pour ce premier témoignage ! Si vous aussi vous souhaitez témoigner, que vous soyez blogueurs ou non, contactez-moi pour en discuter ! Beaucoup de thèmes sur l’alimentation des petits peuvent être abordés !
Je vais essayer de vous proposer 1 à 2 interviews par mois !
Le prochain interview sera consacré à une maman dont le bébé a souffert de RGO (reflux gastro-œsophagien).

10 commentaires

  1. Merci pour cette nouvelle rubrique, qui va j’en suis sure (à l’image de cet interview) être très intéressant. Alors que tout le début de la diversification c’est très bien passée chez nous, aujourd’hui je me pose beaucoup de questions puisque mon arbrisseau ne semble plus vouloir du lait (ou du moins bcp moins qu’avant). Dans ma tête je m’étais dis, les repas solides le soir ce sera à tel âge, tel truc à tel âge, et finalement je crois qu’il est en train de décider tout seul et m’orienter tout seul, comme Kiara a su montrer ce qui lui convenait!

    • Même s’il existe une ligne directrice pour la diversification alimentaire des enfants, il faut s’adapter à son bébé.
      S’il ne veut plus de lait, on propose un laitage. S’il ne veut pas de morceaux, on mixe…
      Le principal c’est qu’il mange globalement équilibré pour ne pas avoir de carences et que sa courbe de poids est harmonieuse.
      Et en cas de doute ou de soucis qui durent trop, mieux vaut consulter !

  2. Interview très intéressante avec un sujet qui ne doit pas être courant d’après ce que je lis. C’est bien de l’avoir abordé. Très bonne idée cette nouvelle rubrique !

    • J’ai l’impression que de plus en plus de parents s’oriente vers la DME, laisser le choix à l’enfant de faire ses propres découvertes !
      Dans le cas de Kiara, c’est suite à ses soucis d’alimentation que la maman a tenté le coup. Le ‘cas’ est donc moins courant que lorsqu’il s’agit d’un choix d’éducation/ orientation.
      A bientôt

  3. Magnifique première interview ! Je ne connaissais pas du tout la DME et j’ai trouvé le sujet très intéressant.

    Le prochain sujet promet d’être intéressant. Une petite maman que je suis à son bébé qui souffre de RGO. Jusqu’alors cela m’était totalement inconnu et je peine parfois à lui apporter tout le soutien que j’aimerai. A moins que ça ne soit elle que tu interview… 🙂

    Merci à vous deux pour ce premier volet et bonne continuation dans cette belle rubrique

  4. Ma petite de 9 mois a un appétit d’oiseau. On suit son ryte et on ne la force jamais a manger. Sans suivre la DME particulièrement, Je donne ponctuellement des croutes de pain ou des morceaux de carottes a ma fille. Ça lui plait beaucoup: elle suce les morceaux avant de les jeter par dessus la chaise haute!

  5. Super intéressant de parler de ce sujet ! Nous aussi on a fait la DME avec Michoco et c’était vraiment drôle, mis à part le fait que j’ai dû répéter au moins 524 fois à mon entourage : « tant qu’il n’est pas bleu, laissez le faire, il ne s’étouffe pas, il gère ! » Il a 19 mois maintenant et il fait super bien le tri dans sa bouche (me rend les noyaux et les pépins tout seul par exemple), boit au verre normal tout seul, mange des cacahuètes sans problème et est à l’aise avec toutes les textures, et surtout : il n’est jamais devenu bleu !!!

  6. > Par rapport à ce thème…il vient de sortir un livre en français « J’arrête le sein tout seul » du Docteur Lucio Piermarini…la version italienne a eu un énorme succès en Italie et maintenant est sortie la version française et espagnole. Il suit les mêmes bases scientifiques que le DME mais nous montre une méthode encore plus simple…avec des repas moins longs et moins sales…et en plus on nous donne plein d’arguments à faveur de la DME…j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser…

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.