À moins que l’on ne soit un parent au foyer, la question du mode de garde de l’enfant doit de se poser dès la grossesse. Cependant, avec les centres d’accueil collectifs qui ne cessent d’être en pénurie de places, il y a vraiment de quoi être perdu. Si vous aussi, vous êtes confronté à une telle situation, je vous invite à explorer les informations qui suivent pour découvrir les différentes solutions de garde d’enfants pouvant pallier cette pénurie qui se fait sentir dans tout l’Hexagone.

La garde d’enfant à domicile par une nounou

Si le secteur de la garde d’enfants s’est fait une place parmi les secteurs les plus porteurs en France, c’est bien sûr en raison du taux de natalité qui est toujours relativement élevé dans l’Hexagone. À cela s’ajoute la grande majorité des femmes qui ont aujourd’hui une vie professionnelle très prenante et exigeante. Il est ainsi normal qu’elles soient de plus en plus nombreuses à privilégier les structures collectives, plus particulièrement les crèches, pour faire garder leurs enfants. Cela explique donc que la pénurie de places dans ces centres d’accueil collectifs se fasse ressentir dans toute la France depuis maintenant quelques années. C’est dans ce contexte que la garde d’enfants à domicile prend toute son importance.

Les « nounous » ont pour vocation première de pallier le manque de place dans les crèches ainsi que la pénurie d’assistantes maternelles. L’intérêt de la garde d’enfants à domicile par une nounou réside principalement dans la flexibilité conséquente qu’offrent les nourrices en termes d’horaires. Selon les besoins des parents, une nounou peut agir à temps partiel ou à temps plein. Un autre avantage majeur de cette solution pour la garde d’enfant est qu’elle permet à l’enfant de se sentir bien dans son environnement et d’évoluer en toute sérénité. Qui plus est, le rôle d’une nounou va bien au-delà de la simple garde de l’enfant. Elle occupera une place toute particulière dans la vie de votre enfant en prenant soin de lui à chaque fois que vous en aurez besoin. Il pourra s’agir de :

  • récupérer votre enfant à la sortie de l’école
  • aider votre enfant à faire ses devoirs
  • le faire manger
  • l’aider pour sa toilette
  • l’accompagner et l’aider dans son développement
  • lui proposer des animations, des activités de loisirs créatifs…

Comment bien choisir sa nounou ?

Sachant que le métier de nounou n’exige aucune formation particulière, les nounous en France ne se valent pas toutes ! Donc, avant de faire un choix, plusieurs points requièrent une attention importante. D’abord, on doit se renseigner sur les prestations que propose la nourrice, plus particulièrement si celle-ci propose la garde d’enfants à la sortie de la crèche ou de l’école. Il convient de vérifier la flexibilité de ses horaires ainsi que la compatibilité de son cadre de vie. Par ailleurs, il ne faut surtout pas hésiter à contacter les parents ayant déjà fait appel à la nourrice. Le but étant de connaître leurs avis sur les compétences de la nounou, mais aussi de savoir si son intervention est axée sur le respect du bien-être et de la sécurité de l’enfant. Les parents ont aussi tout intérêt à vérifier si la nounou est engagée par un organisme certifié ou non. La certification « Qualicert« , par exemple, atteste la qualité des services de garde d’enfants proposés par les agences.

La garde d’enfant partagée

Précisons que les services d’une nounou seront plus onéreux que la crèche, et ce bien que l’on puisse, sous certaines conditions, prétendre à certaines aides gouvernementales, par exemple le crédit d’impôt à 50%. Fort heureusement, il est possible d’en partager les frais avec une autre famille. Les coûts étant mutualisés, la garde partagée se révèle ainsi peu coûteuse, souvent moins que l’intervention d’une assistante maternelle ou la crèche. L’autre avantage de ce mode de garde réside dans la possibilité pour l’enfant d’avoir un ou des compagnons de jeu. Cela étant dit, on peut le sociabiliser en douceur sans que l’on ait forcément à l’inscrire dans une crèche ou dans une structure d’assistance maternelle.

La garde d’enfant par un jeune au pair

Cette option constitue une alternative à la nounou à domicile. Plus concrètement, un jeune au pair (jeune homme ou jeune femme) est un individu étranger célibataire et sans enfants hébergé pour une durée déterminée dans le domicile des parents. Celui-ci a pour vocation d’aider la famille d’accueil à s’occuper des différentes tâches ménagères en plus de s’occuper des enfants. Puis, en contrepartie de son aide, le jeune au pair est logé, blanchi et nourri gratuitement. La famille d’accueil lui verse de surcroît une rémunération s’assimilant à un « argent de poche ».

article invité

Laissez un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.